Imaginez un monde où tous ceux qui ont fait un jour l'Histoire se retrouvent tous au sein d'un seul et même endroit, obligés de cohabiter tous ensemble.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
MessageSujet: Re: Compte rendu d'un prussien sur la vie à Luminariany Lun 16 Avr - 10:25
Friedrich II




Lundi 16 Avril

Trente deuxième entrée




Les choses semblent devenir un peu plus calmes en ce moment, du moins en apparence puisqu'en réalité c'est le chaos dans mon esprit. Je n'ignore pas désormais qu'il faut bien réfléchir à ses actes et j'ai suffisamment eu la leçon de cela lorsque mon pays a failli disparaître à cause d'une action irréfléchie de ma part et dont j'avais sous estimé les conséquences futures. Il en va de même maintenant. Sur un domaine que je ne pensais pas si important après tant d'années. Mes sentiments amoureux. J'ai aimé et j'aime toujours Katte, sauf que je ne le reconnais plus dans ses actions. Impossible d'y revoir celui dont je suis tombé amoureux cette nuit au bord du lac de Spandau. Plus rien du tout. Sans compter sur le fossé entre ses paroles et ses actes. Entre ses paroles d'amour et faire du mal à Pompadour dans l'instant qui suit, sans évoquer le fait que je l'ai trouvé le lendemain avec ce fou de Junot dans son lit.
Je le redis je continue de l'aimer, mais je n'ai désormais plus le moindre espoir en ce qui concerne notre histoire. Une histoire que je croyais plus solide. Je lui ai encore écrit et je sais déjà que je n'aurais aucune réponse de sa part, comme c'est souvent le cas depuis un moment. N'ai je aimer qu'une illusion ou une sorte de version utopique de lui ? Je me le demande encore.

De plus, je ne compte plus les histoires absurdes qu'il aime raconter aux autres concernant ma chère sœur, je la connais suffisamment pour savoir qu'elle le déteste et que l'unique manière pour qu'elle le tolère soit que je la supplie et surtout que je sois présent.

Giovanni ne sait encore rien de tout ceci et j'appréhende sa réaction quand il le saura. Je ne doute pas qu'il risque de me détester au vu de son attachement pour Katte, mais je réussirais bien à trouver une solution pour le concernant.

En attendant, j'ai la chance de connaître une histoire que je ne pensais plus du tout possible. Une dont on a beaucoup parler me concernant, mais qui ne fut jamais réellement de l'amour. De l'admiration, de l'amitié, de la haine, de la rancœur, de la colère, oui, mais jamais réellement de l'amour. Du moins de ma part, oui, je me souviens encore que Gilbert appréciait parfois m'embêter sur ce sujet. Il risquerait bien de le refaire désormais.
Peut importe après tout, tout ce qui compte c'est que je suis heureux dans cette relation, bien que je sais qu'elle risque de finir sans prévenir. Mais je ne souhaite pas penser à cela. Je peux voir les différences entre cette histoire et celle que j'ai eu avec Katte.
Il existe certaines choses que je réussit à faire avec Voltaire et pas avec Katte. Sans doute à cause du fait que je ne les voit pas de la même manière. Je sais déjà à quoi m'attendre maintenant. Aussi bien avec l'un que l'autre.



Code par xLittleRainbow pour Epicode
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 306
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Compte rendu d'un prussien sur la vie à Luminariany Dim 2 Sep - 20:27
Friedrich II




Dimanche 2 Septembre

Trente troisième entrée






Cela fait un moment que je n'ai rien marqué ici et il est sans doute temps que je répare cet impair.

J'ai été principalement occupé à réfléchir à de nombreuse choses et à hésiter sur d'autres.

Après de nombreuses semaines de réflexions, j'ai pris la décision de me débarrasser de tout ce qui pouvait me rappeler une certaine personne. Non plus en les enfermant dans un coin, mais en les supprimant d'une manière bien plus radicale. Je ne pense pas que je vais regretter mon geste. Cela était nécessaire. De plus, revoir ses objets, dont certains que j'avais récupéré, me rappelait trop la personne que j'ai perdue il y a plus de 287 ans. À savoir, si cette personne personne avait bel et bien existé un jour. Ou si tout n'avait été qu'au final un mensonge pur et simple.


Code par xLittleRainbow pour Epicode
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 306
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Compte rendu d'un prussien sur la vie à Luminariany Dim 2 Sep - 20:34
Friedrich II

Au Lieutenant



Hans Hermann von Katte

Lieutenant von Katte,


Je ...


Fédéric
À Henri, adieu
©️linus pour Epicode
x fermer
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 306
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Compte rendu d'un prussien sur la vie à Luminariany Lun 3 Sep - 6:50
Katte

À mon époux,


Friedrich von Hohenzollern

Mon amour,


Mon très cher époux,

Peut-être ne me pardonnerez-vous pas pour cette si longue absence que je m'apprête à prendre. Lorsque vous lirez cette lettre, je serais déjà parti parti depuis longtemps. Seulement je ne puis endurer plus encore le poids de culpabilité qui e submerge à chaque fois que je croise votre regard ; je suis retourné à un endroit où je compte apprendre à la gérer. J'oublierai tout, et là est ma plus grande peine. Car mon cœur de serre et se brise à l'idée de ne plus avoir connaissance de votre personne. Mais mon apprentissage sera, je l'espère, fructueux et j'espère que que vous me rendrez visite, même si je ne vous verrai ni vous entendrez pas. Je ne suis pas loin de mon lieu de naissance, vous me trouverez vite.

Mes baisers les plus sincères et mon amour le plus puissant,

Je vous aimerai pour l'éternité,

Votre éternel Katte.


©️linus pour Epicode
x fermer
avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 27
Localisation : Königsberg Albertina, Prusse Orientale, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte: Junot d'Abrantès
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Compte rendu d'un prussien sur la vie à Luminariany Lun 3 Sep - 7:54
Friedrich II

Au Lieutenant



Hans Hermann von Katte

Lieutenant von Katte,


Comme vous l'avez si bien marqué dans votre lettre, non je ne vous pardonnerais pas. Je ne vous pardonnerais cette lâcheté dont vous faite preuve depuis longtemps déjà.

Je tiens à repréciser une chose, je ne suis plus votre époux depuis plusieurs mois de cela et je n'ai guère besoin de votre autorisation pour le faire, j'ai encore ce droit, et soyez déjà heureux de ne pas avoir eu le traitement réservé dans ce cas bien précis. Si vous voulez vraiment savoir de quoi je parle, renseignez vous un peu sur le sort qu'on connu ma grand mère ainsi que la première femme de cet imbécile de neveu qui m'a servi de successeur.

Durant toutes ces années j'ai changé certes, mais vous, vous saviez à quoi vous attendre. Alors que, vous m'avez menti du début à la fin. Votre courage supposé n'est en réalité que de la lâcheté. Votre détermination ? Elle est bien fragile. Je ne parle pas de votre amour qui n'est devenu que de l’indifférence. Et ne dite pas le contraire, je l'ai vu de mes propres yeux. L'idée que j'avais de vous tout ce temps n'était en réalité une illusion et un mensonge. J'aurais dû être plus vigilent à l'époque lorsque ma chère sœur me m'était en garde contre vous.

Je veux égalment vous rappeler qu'il n'y a pas que  moi dans l'histoire. Giovanni, mon fils, aussi est concerné, mais il faut croire que vous vous moquez de le faire souffrir.

J'ignore quand vous lirez cette lettre, mais si vous tenez tant à vous faire haïr encore plus que ce n'est le cas, allez y partez ! Soyez un lâche ! D'après votre lettre, c'est déjà fait. Donc cela ne sert plus à rien que je tente de vous dissuader de le faire.

Votre EX époux,
Premier Roi de Prusse, troisième Roi en Prusse,
Féderic
©️linus pour Epicode
x fermer
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 306
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Compte rendu d'un prussien sur la vie à Luminariany Mar 11 Sep - 20:11
Friedrich II

À mon fils



Frederico Giovanni

Mon cher Giovanni,


Je sais parfaitement que les derniers événements ont dû te faire souffrir, c'est pour cela que je compte m'occuper de cela, mais également de toi.

Malgré ce que les apparences peuvent faire croire, je tient à toi plus que tout et je regrette toujours de ne pas t'avoir connu avant, lorsque nous étions vivants.

J'ai eu du mal à comprendre les raisons qui ont pu te pousser à retourner en enfance. Mais, désormais je sais parfaitement pourquoi tu l'as fait.

J'espère juste que tu pourras me pardonner pour ce qui risque d'arriver prochainement.



Ton père qui t'aime.
©️linus pour Epicode
x fermer
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 306
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Compte rendu d'un prussien sur la vie à Luminariany Mar 11 Sep - 20:20
Friedrich II

À mon amour



Voltaire

Mon très cher Voltaire,  


Avec les derniers événements et certaines anecdotes que j'ai appris et qui m'ont marqué du fait d'avoir découvert des vérités qui ne font que confirmer que ma relation avec quelqu'un, je pense que vous devinerez aisément de qui il s'agit, ne fut qu'un mensonge dès le départ.

Suite à ceci, j'ai été obligé de faire le point sur tout ceci et de prendre une solution que vous trouverez sans doute radicale, mais qui semble être la meilleure et la plus bénéfique à prendre. J'espère que vous ne m'en voudrez point pour ma décision.

Je ne voudrait vous demander que trois choses. Pour commencer, ne mentionner pas une certaine personne qui est responsable de toute cette histoire. Ensuite, n'essayez pas de contredire ce que je vous raconterais, ni de demander des explications aux changements qu'ils pourraient y avoir dans mon comportement, mes actions ou mon histoire. Pour finir, n'oubliez pas que je vous aime et que je continuerais malgré tout.


Avec tout mon amour,
Votre Fédéric.
©️linus pour Epicode
x fermer
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 306
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Compte rendu d'un prussien sur la vie à Luminariany Mer 19 Sep - 16:40
Friedrich II





Mercredi 19 Septembre

Trente quatrième entrée




Je suis inquiet. Inquiet pour Giovanni. Depuis quelques temps, il fait référence à des choses ou des personnes que je ne connaît pas.
Il me demande sans cesse où se trouve " Vatti", je ne sais pas à quoi cela fasse référence. À un de ses objets qu'il affectionne particulièrement ? À une sorte d'ami imaginaire ? Je l'ignore.
Certes, je n'ai pas été particulièrement présent pour lui et l'absence de sa mère ainsi que de ses frères et sœurs doit lui peser. C'est probablement pour cela qu'il s'est imaginé un ami pour compenser tout ceci, mais je compte bien être plus présent pour lui. En espérant que quelqu'un de notre famille arrive bientôt ici.

Tous me manque. Ma mère, ma soeur, mes autres enfants, mes nerveux et nièces, Keith ainsi que mes deux épouses. Je reste persuadé qu'Amélie aurait aimé Giovanni comme son propre fils.

Ah Amélie que n'aurait je fait sans elle à mes côtés ? Elle avait toujours réussit à me calmer ainsi qu'à me donner de très bons conseils et je l'en remercierait toujours.



Code par xLittleRainbow pour Epicode
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 306
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Compte rendu d'un prussien sur la vie à Luminariany Mar 2 Oct - 21:22
Friedrich II

Au Lieutenant



Hans Hermann von Katte

Mon cher Katte,


J'ignore quand vous lirez cette lettre ... Si vous la lisez un jour. Je me doute bien qu'à ce moment là, il sera déjà trop tard.

Mais, c'est sans doute ce que vous cherchiez à faire depuis tout ce temps. Ou du moins, c'est ce que vous avez laissé paraître. Avec vos promesses non tenues, vos absences, votre indifférence, vos manies de ne rien remarquer, votre comportement avec d'autres et ce que vous avez fait à Pompadour et surtout que vous continuez à prendre cela à la légère.

Tout ceci n'a fait qu'appuyer le sentiment que j'ai que vous n'avez fait que jouer avec moi. La preuve en est, les véritables circonstances de notre rencontre, qui ne fut pas, comme vous m'avez laissé le croire, le fruit du hasard.

Je ne vous demanderais qu'une chose, de bien vous occuper de Giovanni. Et j'espère que vous le ferez vraiment.

Au moins je sais que vous ne pourrez plus me reprocher une chose que vous m'aviez fait reprocher le jour où nous nous sommes retrouvés ici. Ainsi que du fait que je serais avec celui que j'ai toujours aimé toutes ses années.

Adieu.

Fédéric.
©️linus pour Epicode
x fermer
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 306
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Compte rendu d'un prussien sur la vie à Luminariany
Contenu sponsorisé
Compte rendu d'un prussien sur la vie à Luminariany
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Sujets similaires
-
» Sommet CARICOM/USA: Compte-rendu du Forum de la diaspora
» Compte-rendu de partie 2 : Infinity Gauntlet
» [SAGA] petit compte rendu de bataille
» Compte rendu RP Enragé J4
» Compte rendu de la réunion du 21/10/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
History's secrets :: Le Manoir :: Chambres :: Journaux-
Sauter vers: