Imaginez un monde où tous ceux qui ont fait un jour l'Histoire se retrouvent tous au sein d'un seul et même endroit, obligés de cohabiter tous ensemble.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Alexander Hamilton Jeu 29 Juin - 0:27
Alexander Hamilton

       

Alexander Hamilton


Prénom et Nom: Alexander Hamilton
Surnom(s): Alex
Date de naissance: 11 janvier 1755
Date de mort/ disparition : 12 juillet 1804


Entrez dans mon monde..
''Why do you write like you're running out of time ?''

Caractère

Alexander est doué de nombreuses qualités, et ce n’est pas pour montrer une certaine vanité que l’on commencera par les exposer. Avant d’être de l’arrogance, c’est son optimisme qui lui permet de connaître objectivement ses points forts. Et il ne crache pas sur les compliments qu’on a pu lui faire, se disant qu’il les méritait très probablement et que cela le décrit correctement.

Alex possède un esprit créatif, capable d’innover et d’improviser dans les situations qui l’imposent. Il s’adapte facilement et n’est pas du genre à se plaindre. Au contraire, il préfère aborder l’aspect positif des choses tant que possible pour avancer, aller plus loin, et bien souvent pour se surpasser. Ayant passé sa vie antérieure à s’impliquer pour son pays, sa situation actuelle lui  fait bizarre. Être coincé à Luminariany lui déplaît, même s’il sait qu’il peut se rendre dans le monde extérieur et que la bibliothèque du manoir semble bien fournie. Plutôt que de s’en plaindre, il cherchera un moyen de faire évoluer les choses quand il connaîtra suffisamment le lieu et ses habitants.

Son don pour l’expression écrite et orale lui permet d’attirer l’attention à lui aisément. Ça ne l’ennuie pas, il a même tendance à en profiter. D’autant plus qu’il se sait bon orateur. On pourrait tout de même lui reprocher de parler, d’écrire, beaucoup trop. Malgré sa tendance à s’étendre sur plusieurs sujets, il n’ira pas raconter sa vie à tout va et préférera dissimuler son mal-être, si mal-être il y a et qu’il ne souhaite pas en parler. Alexander, même s’il peut être généreux, accorde peu d’intérêt aux sentiments des autres, avec qui il peut se montrer dur. Aussi, Alexander parle couramment français.

Alexander a gardé la forte personnalité qu’il avait de son vivant. Il n’hésite pas à affirmer son avis, et à débattre ouvertement avec les autres. Certains n’apprécient pas qu’il soit grande gueule, mais cela, Alexander s’en contrefiche. On le trouve également odieux, arrogant. Il est vrai qu’Hamilton a confiance en ses capacités, il a de l’assurance et ça se voit, mais il n’est pas si arrogant. C’est une personne intelligente et vif d’esprit avant tout. Il est tout à fait apte à se débrouiller seul pour apprendre ce qu’il juge utile, il ne s’arrête pas aux barrières qu’on lui fixe et persévère jusqu’à être satisfait (ce qu’il n’est jamais, apparemment). Alexander est également très énergique, autant dire qu’il s’ennuiera vite s’il reste tourner en rond au manoir. Enfin, la découverte des nouvelles technologies risque bien de lui prendre du temps.  
       


Apparence

 Alexander est heureux d’avoir retrouvé le physique de ses vingt ans, même s’il n’est pas décédé à un âge très avancé. Son visage n’est plus tiré par les rides, ses cheveux sont débarrassés de gris, et ses yeux brillent d’une énergie retrouvée. Il mesure un mètre soixante-dix, avec un poids léger pour sa taille. Alexander a les cheveux bruns, arrivant au niveau des épaules et souvent coiffés négligemment. Disons qu’il n’a pas pour ambition de passer deux heures devant le miroir chaque matin. Ses yeux sont marrons, une couleur banale qui luit néanmoins d’un éclat d’intelligence.
Alexander a bien vite compris que le code vestimentaire avait beaucoup évolué pendant son absence. Or, il a du mal à délaisser ses habits d’époque. Il essaie donc de s’acclimater lentement au changement de style, sans pour autant y parvenir correctement.   


Histoire

Alexander Hamilton, l’un des pères fondateurs des États-Unis, est parti de loin pour arriver à son statut d’homme politique influent, militaire, journaliste et avocat.

Il est né dans les Antilles Britanniques sur l’île de Nevis, le 11 janvier 1755, d’une mère descendante de huguenots français et d’un père écossais, puissant homme d’affaires. James Hamilton, son père, abandonne la famille lorsqu’il fait faillite et découvre que sa femme est déjà mariée. Alexander est alors âgé de 10 ans, et trois années plus tard, sa mère le quitte, emportée par la maladie. Cette même maladie touche Alexander, qui survit en traînant des problèmes de santé durant sa vie entière, tels qu’une malaria chronique chaque été et une maladie des reins. En effet, s’il passe sa vie à aider la formation du gouvernement américain, sa santé ne le suit pas toujours.

Orphelin à 13 ans, Alexander devient employé dans la maison de comptes de Nicholas Cruger. Ce dernier laisse les affaires à la charge d’Hamilton, que Cruger trouve d’une vive intelligence et d’une maturité étonnante pour son âge. Alexander, et son frère James Jr, sont ensuite pris en charge par un cousin. Cela est de courte durée car le cousin se suicide et les deux frères se séparent. Alexander va vivre chez un marchand, Thomas Stevens, et deviendra très proche de son fils. Lors de ces années à vivre chez Stevens et à travailler dans les bureaux, Alexander développe un fort intérêt pour la lecture et l’écriture. Son envie de quitter l’île se concrétise lorsqu’un ouragan dévaste sa ville et que les habitants se cotisent pour l’envoyer en Amérique du nord pour son éducation. Cette décision fut motivée par l’écrit impressionnant d’Hamilton sur la tempête.

Alexander arrive dans les colonies du nord en 1772 et commence à apprendre les matières manquant à son éducation. L’année suivante, il entre au King’s College mais n’est officiellement admis qu’en 1774. C’est lors de cette année qu’il fait sa première apparition en public, un ami le jugeant habile dans sa manière d’expliquer la colère des patriotes contre les anglais. C’est également l’année de son premier écrit politique, en réponse à Samuel Seaburry, car Hamilton supportait les Révolutionnaires. Ses études furent interrompues par la guerre, et l’université dut fermer ses portes à cause de l’occupation britannique.

Hamilton, avec d’autres étudiants, rejoint une milice volontaire. Ses connaissances sur l’histoire militaire et la tactique le démarque des autres, lui permettant ainsi d’être promu. En 1777, il entre sous le commandement de George Washington avec le grade de lieutenant-colonel et sera pendant quatre ans son secrétaire personnel et aide de camp. Cela dit, son ambition et son impatience le pousse à saisir la moindre occasion pour quitter son état-major. Lors de la bataille de Yorktown, il mène une colonie américaine à la victoire. Durant la guerre, Alexander devint ami proche avec le marquis de Lafayette et John Laurens. Concernant ce dernier, leur relation n’aurait pas été que de la simple amitié. Sa mort, en 1782, affecte profondément Hamilton.

En 1780, Alexander se marie à Elizabeth Schuyler, fille d’un général riche et influent, ce qui lui permet de s’élever socialement. De leur union naîtront huit enfants, sur la période de 1782 à 1802. Après la guerre, Alexander étudie le droit et ouvre son propre cabinet juridique à New-York en 1783. Il établit sa réputation d’avocat compétent et habile, et devient l’un des avocats les plus demandés avec Aaron Burr. Ce dernier était le concurrent direct d’Hamilton, bien qu’ils aient pu travailler ensemble sur certains cas. Lors de sa carrière politique, Hamilton est délégué de l’état de New-York au congrès continental de 1781 et sa carrière publique reprend en 1786, lorsqu’il écrit un appel pour une convention constituante. En 1787, il est membre de la législature de l’état de New-York et participe à la convention constituante de Philadelphie dans le but d’approuver le plan de révision des Articles de la Confédération. Il est le principal partisan d’un gouvernement national plus fort que ce que les Articles de la Confédération prévoyaient.

Hamilton, avec John Jay et James Madison, est l’auteur de « The Federalist Papers ». Il s’agit d’une série de 85 articles publiés anonymement par la presse en 1788, invitant les habitants de New-York à ratifier la nouvelle constitution. Alexander a écrit 51 des 85 articles et ses essais devinrent des déclarations classiques de sa philosophie politique pour une conduite forte dans l’intérêt public qui influencèrent grandement la forme du gouvernement naissant des États-Unis. Alexander a à peine 30 ans mais il a déjà une belle carrière militaire, il connaît personnellement de nombreux leaders de la révolution américaine, est reconnu comme juriste de premier plan et possède un statut social élevé grâce à son mariage. Cette brillante carrière lui donne l’accès au poste de secrétaire du trésor, qu’il occupa de 1789 à 1795. C’est essentiellement pour cette fonction qu’on le reconnaît comme l’un des plus grands hommes d’état en Amérique. Alexander était talentueux en tant qu’administrateur, il  a généralement aidé tous les services du gouvernement. Sa clairvoyance et son esprit créatif, ajouté à son ambition de se faire entendre, lui permettent de faire de nombreuses propositions au Congrès. Parmi elle, la construction de goélettes « coupeuses de revenus » est acceptée, elle devait gérer le bon fonctionnement des importations.

« The first report of public credit » et « The report on a national bank », qu’il écrit en 1790, marquent la fin d’une ère de faillite et de reniement, ainsi qu’une étape importante dans l’histoire financière américaine. Parmi les opposants d’Hamilton, Jefferson est celui que l’on notera le plus. Leur conflit état tel qu’ils l’affichaient en public. Leur opinion divergeait, car Hamilton était partisan d’un gouvernement central fort. Sa position de secrétaire du trésor lui permet de consolider et décréter la politique monétaire fédéraliste. Hamilton propose également la création d’une banque fédérale pour aider le gouvernement à gérer les finances et le commerce de la nation. Avant de se retirer du service du trésor en 1795, Alexander établit les bases administratives et politiques d’un nouveau gouvernement. Il fonde également le parti fédéraliste conservateur, instrument de ses intentions.

En 1794, Alexander est impliqué dans une affaire qui atteint sa réputation et met fin à son ascension politique. Alexander avait trompé sa femme avec Maria Reynolds, tout en payant l’époux de cette dernière car il lui faisait du chantage. L’affaire est rendue public par Thomas Jefferson, et Hamilton y répond en confessant son affaire. Même s’il démissionne de son poste de secrétaire du trésor, Alexander reste près de Washington en tant qu’ami et conseiller. Il reprend sa carrière juridique à ce moment là. Ses relations avec le successeur de Washington, John Adams, sont beaucoup plus compliqués. Hamilton tente à plusieurs reprises d’empêcher la réélection d’Adams et, quand les élections de 1800 arrivent en opposant Burr à Jefferson, Hamilton préfère soutenir Jefferson. Son choix est motivé par l’honnêteté de Jefferson, et par le manque de principe de Burr.

Ayant entendu les remarques d’Hamilton sur son intégrité, Burr exige des excuses. Alexander refuse, et cela donne lieu à un duel. Il se tient au même endroit où Philipp, le fils aîné d’Hamilton, avait été tué trois ans plus tôt lors d’un duel. La disparition de son fils avait énormément affecté Alexander, qui ne fut plus jamais le même homme après cette perte. Il utilisa l’arme qui avait servi à son fils, et rata délibérément sa cible. Il fut touché au niveau du thorax et décéda le lendemain. S’il laissa sa famille endettée, les dettes furent remboursées par des proches. Hamilton est enterré au Trinity Churchyard Cemetery à Manhattan.

Nephilim | Never-Utopia



   
Vous

    Surnom : Comme vous voulez
    Age : 20 ans
    Disponibilité pour le forum : Souvent !
    Comment avez-vous découvert le forum ? En allant de parto en parto, et c’ets exactement le forum que je cherchais sans avoir trouvé avant, donc c’est parfait !
    Des remarques ou suggestions ? Pour l’instant non !
   
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 28/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alexander Hamilton Jeu 29 Juin - 8:29
Friedrich II
Bienvenue et bon courage pour ta fiche Very Happy  !

On évite de parler de l'idée saugrenu de vouloir faire d'Henri, Roi des Etats Unis.
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 23
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alexander Hamilton Jeu 29 Juin - 13:07
Katte
Bienvenue, c'est un grand honneur que de vous voir ici, Sir! J'espère pouvoir converser avec vous sur d'intéressants sujets.
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 26
Localisation : Königsberg Albertina, Prusse Orientale, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alexander Hamilton Jeu 29 Juin - 23:24
Junot d'Abrantès
Bienvenue, mon cher! Je serai heureux de faire votre connaissance, si vous n'êtes pas trop ennuyeux. Et pas touche à mon Empereur bien-aimé ou vous ne connaîtrez plus jamais de bonheur.
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 23
Localisation : France, Montbard, Côte-d'Or

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alexander Hamilton Ven 30 Juin - 0:30
Napoléon Bonaparte
.... *Aimerait qu'un certain français cesse de menacer les nouveaux arrivants*

.. Bienvenue Messire Hamilton. J'espère que vous réussirez à vous acclimater. N'hésitez pas si vous avez besoin. (Malgré ce qu'on aurait pu vous dire)
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alexander Hamilton Ven 30 Juin - 17:45
Alexander Hamilton
Merci, je me fais une joie à l'idée d'échanger avec vous ! M'habituer devrait être aisé, certaines menaces ne me touchent pas *ne vise personne*
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 28/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alexander Hamilton Ven 30 Juin - 20:02
Majordome
Bienvenue parmi nous et tu es validé. Attention cependant à ne pas faire trop de nuits blanches cher acharné du travail Very Happy
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 18/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur http://aph-historysecrets.forumactif.com
Alexander Hamilton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Alexander Hamilton
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Bulldogs Hamilton
» Signature de contrat - Alexander Frolov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
History's secrets :: Administration :: Personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: