Imaginez un monde où tous ceux qui ont fait un jour l'Histoire se retrouvent tous au sein d'un seul et même endroit, obligés de cohabiter tous ensemble.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Königsberg, belle ville ancienne Mar 18 Juil - 18:45
Katte

à ceux que j'aime plus que tout



Mon cher Frédéric et mon cher fils Frederico-Giovanni

Hans Hermann von Katte

Mon très cher Frédéric, mon cher Frederico-Giovanni,



Je suis désolé de partir ainsi mais après avoir quelque peu réfléchi, j'ai besoin d'étendre la réflexion et de tout faire pour ne pas me laisser troubler par le passé. Que ce soit pour me rappeler de bonnes ou de mauvaises choses, je ne puis m'empêcher d'y penser, et de cesser de songer à ce qu'il serait arrivé si ma vie avait continué. Je sais que j'aurais dû quitter Berlin au lieu d'y rester, que je devais fuir avec Keith, je le sais depuis que vous vous êtes enfuit. Même lorsque tout cela n'était pas encore arrivé et que la fuite n'avait pas encore eu lieu, je savais que je devais m'en aller. Mais voilà, ma bonté et mon amour pour vous m'empêchaient de faire cela. Je serais resté avec vous, jusqu'à la mort. Et puis, nous avons l'éternité pour rattraper tout ce que nous n'avons pas pu vivre de notre vivant...
Pardonnez-moi mais je vais quitter le manoir durant un petit moment ; comme je vous l'ai précédemment dit, j'ai besoin d'aérer mon esprit. J'irai me recueillir dans la maison de Dieu pour prier, car c'est grâce à lui si je suis à vos côtés à présent. Mais peut-être serai-je dans un univers que  j'aurai créé de mon propre esprit, et où toutes les choses sont plus belles... rejoignez-moi si en avez besoin, car je serai toujours là pour vous ; mais surtout, ne vous inquiétez pas pour moi.
Avec toutes mes amitiés,
Hans Hermann von Katte
©linus pour Epicode
x fermer
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 26
Localisation : Königsberg Albertina, Prusse Orientale, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte: Junot d'Abrantès
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Königsberg, belle ville ancienne Mer 30 Aoû - 23:38
Katte

à mon âme sœur,



Mon cher amour Frédéric

Hans Hermann von Katte

Mon très cher grand amour,


Je suis désolé pour toute la peine que j'ai pu vous apporter. Je vous avoue que j'étais un peu perdu avec tous ces événements, mais c'est en relisant votre lettre que je me suis décidé.
Si je n'y ai pas répondu, je pense que c'est parce que j'avais peur. Peur de vous perdre encore une fois, que Dieu n'accepte pas notre union comme il n'a pas accepté le fait que je reste vivre à vos côtés. C'est peut-être idiot pour quelqu'un comme vous qui ne croit pas en lui, mais ma foi est aussi puissante que l'amour que je vous porte.

Vous comptez tellement pour moi... je vous aime comme je n'ai jamais aimé personne.
C'est pourquoi je serai plus qu'heureux de me marier à vous, pour l'éternité.

Avec un amour passionné,

Votre bien-aimé Hans Hermann von Katte.

©linus pour Epicode
x fermer
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 26
Localisation : Königsberg Albertina, Prusse Orientale, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte: Junot d'Abrantès
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Königsberg, belle ville ancienne Sam 2 Sep - 20:43
Friedrich II

à mon amour,



Hans Hermann von Katte

Fédéric

Mon cher Hans,



J'aimerais être entièrement honnête avec vous, et vous avouez que j'ai un peu de difficultés à comprendre la raison de votre silence concernant ma lettre précédente. Vous me parlez du fait d'avoir peur. Pourtant, vous êtes celui qui a posé la question à la base de tout ceci. Ce qui me fait m'interroger sur la véritable raison de cette transition et de cette soudaine crainte.

J'ignore si vous avez une idée de l'impact qu'avait eu votre non réponse sur moi. Vous n'avez dû en voir qu'une infime partie. Vous en ignorez beaucoup et d'autres que vous ne semblez pas remarquer.

Je ne vous rappellerais pas une demande que je vous ai faite et dont vous m'avez expliqué que vous ne pouvez le faire.


Votre bien dévoué Fédéric qui vous aime et qui tient plus que tout à vous.
©linus pour Epicode
x fermer
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 305
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Königsberg, belle ville ancienne Dim 3 Sep - 0:24
Katte

à mon grand amour,



Frédéri von Honhenzollern

Hans Hermann von Katte

Mon cher amour,


En réalité, j'avais seulement besoin de réfléchir. De me demander si Dieu n'allait pas nous en vouloir. Et puis j'ai pensé à ma famille, puis à la vôtre... j'avais peur que si votre père apprenait que nous allions nous marier, il allait revenir pour vous maltraiter une fois de plus. C'est idiot, je sais, mais... tout ce que je souhaite, c'est vous voir sourire, et d'oublier toutes mes craintes. Je n'avais pas réalisé à quel point un mariage était complexe et tout ce qu'il impliquait.
Mais à présent, je suis plus prêt que jamais à vous dire "oui" devant Dieu, pour l'éternité.
Aucun sourire que le vôtre n'est plus beau, mon tendre amour... je ne peux résister à votre visage respirant de joie. Sa vue me comble le cœur de bonheur. Je veux rester le seul qui ait eu le droit de vous avoir vu ainsi... si pur et innocent, si adorable..  même si vous avez changé vous restez le garçon irrésistible dont je suis profondément tombé amoureux.
Mon amour, mon ange, mon chéri, mon époux...
Mon amour pour vous est le plus puissant et intense qui n'ait jamais existé.

Votre plus grand adorateur,

Hans Hermann von Katte
©linus pour Epicode
x fermer
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 26
Localisation : Königsberg Albertina, Prusse Orientale, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte: Junot d'Abrantès
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Königsberg, belle ville ancienne Mar 5 Sep - 16:15
Friedrich II


à mon amour,



Hans Hermann von Katte

Fédéric

Mon cher Hans,



Je vous accorde que cela est quelque peu futile comme raison, mais je la comprend parfaitement. Il est vrai que je n'apprécierait guère que certaines personnes n'apprennent ce que nous comptons faire et nous le reproche. Aussi bien au sein de ma famille que de la vôtre. Pourtant, j'aurais cru que vous ayez déjà pensé à cela au moment de votre demande. Si vous me l'aviez demandé, j'aurais pu vous dire que tout ce qui touche est à ce sujet est bien loin d'être facile.

J'aimerais également être bientôt ce jour que vous espérez tant, pourtant j'ai certaines affaires relativement urgentes à régler juste avant.

Je ne doute en aucun cas de votre amour, ni de votre admiration qui sont en tout point réciproques, si ce n'est sans doute plus fort pour ma part.

Vous avez continuer à m'aimer malgré tout ce que j'ai pu faire ou dire, vous m'avez vu dans mes bons et mes mauvais moments, vous m'avez attendu durant tout ce temps où je me serais, selon vos dires, réincarné, vous m'avez toujours été loyal malgré certaines incartades dont vous semblez faire preuve dernièrement. Cela n'est point de la jalousie, mais le fait que je n'aime guère voir échapper ce que je possède.

Avec tout mon amour,

Votre bien dévoué Fédéric.
©linus pour Epicode
x fermer
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 305
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Königsberg, belle ville ancienne Ven 13 Oct - 3:08
Katte



Je ne ressentais que de la honte. Et de la peur. Mais pas la peur que l'on ressent car on ne veut pas mourir ; cela, je m'y était déjà fait à l'idée il y a longtemps. Je savais pertinemment qu'en tant que lieutenant des Gens d'Armes, la mort m'attendrai sans doute un jour où l'autre, au bout du chemin. Elle est seulement venue frapper à la porte plus tôt.

La peur que je ressentais, c'était celle de laisser mon Prince seul, perdu comme un ange lâché parmi les démons. Combien de fois l'ai-je réconforté, l'ai-je aidé à surmonter ses dures épreuves quotidiennes? Combien de choses lui ai-je appris, combien d'espoir lui ai-je donné? Un espoir qui est maintenant réduit à néant.

Je pensais que le Roi allait lever la peine, que ce n'était une fois de plus qu'un accès de colère lié à sa goutte et qu'une fois calmé, il allait lever cette punition idiote. C'est vrai. Je pensais vraiment que j'avais une chance de vivre. Mais j'avais tout faux...

Les regrets qui ont accompagné ma mort étaient bien sûr à l'égard de mon Prince, mais aussi à tous ceux que j'ai connu et qui tenaient à moi. Mon père en premier. Depuis l'enfance je faisais sa fierté, et je m'étais juré de ne jamais le décevoir et de suivre ses pas dans la plus grande lumière. Il était si heureux de me voir aux côtés du Prince, comme la place la mieux privilégiée de toutes... je n'ose imaginer le choc qu'il dû avoir lorsque le Roi lui a annoncé mon excéution. Mais il se sera battu jusqu'au bout pour ma liberté, et je lui doit pour cela et pour tout ce qu'il m'a offert un respect et une affection sans pareil.

Et tout ceux qui m'entouraient... Keith, Spaen... j'aurais dû fuir avec eux. Mais comment aurai-je pu laisser mon Prince seul face à ses plans insensés..? Nous avons été trop naïfs de croire sur tout allait se passer comme prévu. Mais j'en veux à mon destin tragique d'avoir pris ces étoiles de naïveté et de curiosité qui brillaient alors dans les yeux de mon Prince.

Quand à Gilbert... je sais à quel point il a souffert de ne rien pouvoir faire. Malgré cela il m'a rassuré et aidé, et je le remercie pour cela. C'est ma nation et je lui serai pour toujours fidèle.
Je ne regrette pas d'être mort jeune, ni trop tôt, je regrette de ne pas avoir pu vivre aux côtés de l'amour de ma vie jusqu'à sa mort pour le soutenir et l'aimer comme il le méritait. Car mon cœur lui appartient... et je sais pertinemment qu'il garde mon souvenir en sa mémoire et que même s'il a tente de m'oublier il n'y parvenait pas.

Je lui ai dit adieu, et à présent je veux oublier toute cette tragédie passée pour ne m'occuper que de notre bonheur futur.

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 26
Localisation : Königsberg Albertina, Prusse Orientale, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte: Junot d'Abrantès
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Königsberg, belle ville ancienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Trois jours à Poitiers
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
History's secrets :: Le Manoir :: Bibliothèque-
Sauter vers: