Imaginez un monde où tous ceux qui ont fait un jour l'Histoire se retrouvent tous au sein d'un seul et même endroit, obligés de cohabiter tous ensemble.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Le doux songe d'une ironie Lun 13 Nov - 23:44
Junot d'Abrantès
Le doux songe d'une ironie
  • Jean-Andoche Junot
  • Ft. Everyone


L'école. Cet endroit rempli d'étudiants débiles qui crient et qui envahissent votre espace vital, qui vous fait perdre des années et des années de votre vie.

Cet endroit, Andoche le détestait, et pourtant il était forcé d'y aller tous les jours comme un esclave obligé à travailler. C'est vrai, est-ce qu'on vous payait pour aller étudier?!

Tentant d'avancer dans les couloirs, il grommelait, il aurait préféré être en Enfer plutôt qu'ici, il était sur que c'était mieux là-bas.

Son regard se tourna vers la gauche,  pas moyen de voir le numéro des salles avec tout ce monde envahissant. Ses yeux s'arrêtèrent sur le petit couple qui se faisant des yeux doux entre deux baisers.

Bien sûr. Ils sont ensemble parce qu'ils sont parfaits, qu'aucun n'énèrve son entourage. Quels idiots...

S'il sentait une pointe de jalousie? Pas du tout! Il préférait être seul qu'avoir l'air d'une princesse cucul comme ces deux putains de tourtereaux.  
Et maintenant, il poussait les élèves sur son passage sans même faire attention à leurs remarques.

Une fois entré dans la classe, il fracassa son sac contre la table sans aucune considération. Il se figea en voyant la personne assise devant lui.
Ce garçon, d'une beauté illustre imprégnée de mystère, et qui était toujours seul, la tête plongé dans les livres.

Andoche était subjugué par lui. Par son regard impassible qui ne croisait jamais celui des autres, par sa manière de tourner une page avec maîtrise, par sa façon de s'assoir toujours correctement quelque part et d'attirer à la fois la lumière et l'ombre à lui, quel que soit l'endroit où il se trouve.

Il avait déjà essayé de lui parler, mais jamais la conversation n'avait évoluée plus qu'un "merci" ou qu'un regard détourné. Et ce n'était pas que son cas ; ce garçon semblait éviter le moins de contact possible avec tout le monde.
Mais il l'intriguait tellement... il voulait en connaître plus sur lui, jusqu'au plus infime et futile de ses goûts...

Alors que le cours commençait, le blond continuait de fixer son camarade sans gêne.

Un jour, il ne sera rien qu'à lui...


avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 246
Localisation : France, Montbard, Côte-d'Or

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le doux songe d'une ironie Mar 14 Nov - 20:59
Maeve
Le doux songe d'une ironie

Le couloir grouillait de diverses personnes. Certains qui y étaient pour traîner, d'autres prendre leurs affaires de cours ou s'y rendre, d'autre encore qui prenaient les couloirs pour un hôtel par moment.
Enfin, elle aurait au moins de quoi agrémenter les rumeurs qui circulaient dans l'école et encore plus avec la photo qu'elle venait de prendre d'un couple qui se dévorait du regard et qui ne se gênerait pas pour aller bien plus loin. Histoire de rire, elle alla rapidement claquer les fesses du plus grand du duo.

Inutile que l'irlandaise ne jete un coup d'oeil pour connaitre la réaction de cs derniers.

Puis elle avança vers sa salle de classe, elle finit par remarquer se qui ressemblait de loin à une tornade. En réalité, il s'agissait de l'un de ses pairs qui bousculait les autres afin de se frayer un chemin. Et pas pour n'importe où. Pour l'endroit même où elle devait aller. À croire que le hasard était bien fait parfois.

Lorsqu'elle réussit à rentrer dans la pièce, un sourire narquois apparu sur son visage en reconnaissant la dite tornade.
Junot.
L'un des garçons qu'elle aimait embêter par moments. Maeve l'observa avant de comprendre ce qui se passait. Ce fut chose facile. Après tout, elle est loin d'être stupide et ignorante sur ce qui touche le domaine amoureux.

" On va s'amuser ! "


Une fois son sac posé à sa place, elle s'approcha doucement de sa cible blonde puis murmura au creux de son oreille avec une voix mielleuse.

" Bonjour ~ "

L'air supérieur qu'elle avait à cet instant indiquait très clairement à son interlocuteur qu'elle connaissait son secret. Elle reprit tout aussi bas.

" La vue est bonne depuis là ~ ? "
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 02/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le doux songe d'une ironie Jeu 16 Nov - 23:23
Junot d'Abrantès
Le doux songe d'une ironie
  • Jean-Andoche Junot
  • Ft. Everyone



"Bonjour~"

Le blond haussa un sourcil en entendant la voix et se retourna.

"Hm..?"

"La vue est bonne depuis là~?"


Oh. Il était démasqué. En même temps, dur de ne pas l'être lorsque l'on observe une personne à longueur de journée.

"Qu'est-ce que ça peut te foutre?! Ça ne te regarde pas!"

Non mais c'est vrai, pour qui elle se prenait, celle-là?! Pour sa meilleur amie?! Eh bien elle était bien la seule à vouloir le rester.

Lâchant un grognement, il mis sa tête dans ses bras, avant de la relever un peu pour regarder devant lui. Le cours n'avait même pas commencé qu'il se faisait déjà chier.

Mais son attention se tourna, une fois encore, sur le garçon aux cheveux noirs et aux yeux bleus qui se tenait assis devant lui. Les livres sortis, le stylo à la maison et l'air sérieux, ce garçon était l'exemple parfait de l'adolescent solitaire et calme. Calme à en mourir... mais étrangement, c'est cela qui intriguait le Bourguignon. Ce garçon devait cacher des tas de secrets pour paraître aussi mystérieux!

Sans réfléchir, il se leva légèrement et discrètement, attrapant au passage une paire de ciseaux dans sa trousse. Il avança sa main et, d'un coup sec, coupa une mèche de cheveux du brun. Un sourire aux lèvres, il se rassit bien, serrant son nouveau trésor dans sa main sans même faire attention à la réaction de son voisin.



avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 246
Localisation : France, Montbard, Côte-d'Or

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le doux songe d'une ironie Dim 19 Nov - 20:31
Maeve
Le doux songe d'une ironie

Un haussement de sourcil. Un simple haussement de sourcil. Elle qui s'attendait à une tout autre réaction comme un sursaut au minimum, elle s'était bien trompée pour le coup. Peu après la réponse à sa question.

" Qu'est-ce que ça peut te foutre?! Ça ne te regarde pas! "

Le fixant un bref instant, elle reprit un peu son calme pour dissimuler son air déçu et mécontent.

" Quel langage dis donc, tu comptes aussi lui parler ainsi ou je dois m'en occuper ~ ? "

Un sourire entendu apparu sur ses lèvres fines avant qu'elle ne retourne vers sa place. Bien évidement, elle jeta un rapide coup d'oeil vers son ancien interlocuteur.  Juste à temps pour le prendre la main dans le sac. Cela ne la surprendrait même pas si le blond possédait dans son dortoir une sorte d'autel dédié à la personne juste devant lui avec des photos de lui prises en cachette et d'autres affaires appartenant à ce dernier.

Cette image l'amusait déjà et l'idée qui venait de lui traverser l'esprit encore plus. Et là, les réactions allaient être mémorables. Revenant sur ses pas, elle ne se dirigea pourtant pas vers Junot, mais plutôt vers celui qui semblait être l'objet de ses désirs, non sans regarder furtivement ce dernier.

" Salut ~ ! Je voulais savoir si tu pouvais m'aider sur une chose ~"
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 02/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le doux songe d'une ironie Lun 20 Nov - 22:05
Katte

NOM
Prénom

NOM
Prénom

Le doux songe d'une ironie

L'esprit ailleurs, Katte marchait machinalement vers la salle de classe, sans même faire attention à tout ce petit monde qui envahissait l'espace. Il y entra et alla s'installer tranquillement à sa place, presque invisible. Il n'était pas le genre d'élève à se faire remarquer...

Comme cet Andoche, là, assis à quelques rangs devant lui, qui venait de violemment claquer son cartable à sa table.

Il n'y fit pas plus attention, ici le bruit était presque habituel. Même lorsque le professeur était rentré, il ne s'était pas tût.

Tout en sortant gracieusement ses affaires, il observa la classe. Ici, tout le monde était réuni, que ce soit les intelligents, les créatifs, les bagarreurs, les calmes, les feignants... tous étaient condamnés au même sort.

Enfin, sort, ce n'était pas le cas pour lui. Il était loin d'être le pire élève de la classe,  et il aimait étudier et apprendre tout ce que son cerveau pouvait retenir. Découvrir de nouvelles choses... était quelque chose de merveilleux.

Un sourire se forma sur son visage quand il pensa à son petit-ami. Il l'aimait tellement...
Contrairement à beaucoup ici, il était le plus heureux de tous.

avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 26
Localisation : Königsberg Albertina, Prusse Orientale, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte: Junot d'Abrantès
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le doux songe d'une ironie Lun 20 Nov - 22:58
Napoléon Bonaparte

Napoléon
Bonaparte

Ft.
Everyone

Le doux songe d'une ironie


La sonnerie venait de retentir. Tandis que certains essayaient de prolonger ces moments de tranquillité avant l’enfer des cours, nombreux étaient les élèves qui se pressaient dans les couloirs, tentant difficilement de rejoindre leur cours.

Alors que les plus rapides atteignaient leur salle de classe, certains ne furent pas surpris de découvrir que la pièce était déjà ouverte. Ils n’eurent même pas besoin d’y entrer pour savoir qui était déjà là, arrivé bien avant tout le monde. Cahiers ouverts, sa plume parcourant inlassablement les carreaux de ses feuilles, Napoléon ne réagit nullement à l’arrivé de ses camarades. Enfin, camarade était un bien grand mot pour désigner ces gens, qui ne partageaient rien d’autre avec lui que quelques cours dans la journée.

Il était connu pour être un grand solitaire. On ne lui connaissait aucun ami, on ne le voyait jamais aux récrés. Il passait son temps entre sa salle de classe et la bibliothèque. Une rumeur circulait comme quoi il avait déjà terminé le programme de l’année de son côté, et qu’il avait déjà bien entamé celui de l’année suivante. Allez savoir à quelle point cela était vrai…

Le cours était sur le point de commencer, quand un grand bruit retentit derrière lui. Il ne moufta pas, sachant très bien qu’il s’agissait de son voisin Junot. Il ne lui avait pas plus parlé que cela, bien qu’il soit également dans son dortoir. Mais il avait l’impression que, quoiqu’il fasse ou qu’il aille, il sentirait son regard dans sur son dos… Pas qu’il avait l’air désagréable, bien qu’ayant l’air quelque peu rebelle. Mais, il avait ce je-ne-sais-quoi… qui perturbait Napoléon.

Il ne se préoccupait pas plus que cela de lui et continua la dissertation sur laquelle il travaillait d’arrache-pied. Rien n’aurait dû perturber sa concentration… si ce n’est une sensation familière au niveau de sa tête, ainsi qu’un léger bruit de ciseau… Il se retourna vers l’origine du bruit, découvrant ledit Junot serrant contre lui une mèche de cheveux brun…il n’eut aucun mal à comprendre ce qu’il venait de se passer.

Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas ressenti une telle colère. Il aurait voulu se lever et gifler cet homme, qui avait osé réaliser un tel geste, sans la moindre gêne. Il n’eut pas le temps de réagir cependant, qu’une voix féminine l’interpella.

« Salut ~ ! Je voulais savoir si tu pouvais m’aider sur une chose~ »

Il regarda la jeune femme, Maeve, s’il était correct. Il avait entendu et vu des tas de choses à son sujet, et rien qui lui donnait envie de la fréquenter. Cependant, la connaissant, elle ne risquait pas de le laisser tranquille s’il daignait l’ignorer. En soupirant, toujours en colère, il se rassit.

« Quoi ? »

avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 26/11/2016
Age : 248
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le doux songe d'une ironie Mar 21 Nov - 16:34
Friedrich II
LE DOUX SONGE D'UNE IRONIE

Friedrich avançait rapidement dans les couloirs, lui qui craignait d'être en retard après avoir pris plusieurs livres à la bibliothèque, entra pile au moment où la sonnerie retenti.

Un soupir de soulagement s'échappa de ses lèvres tandis qu'il approcha de sa place. Jetant un regard derrière lui, il sourit doucement. Sourire que certains auraient pu croire pour le français qui se trouvait non loin de lui. Pourtant non, il était adressé à son petit ami.

S'il le souhaitait il pouvait se mettre à côté de lui en cours, sauf qu'il n'ignorait pas qu'il serait alors impossible pour lui de se concentrer puisqu'il passerait son temps à l'observer ainsi que lui écrire quelques mots doux. Autant éviter vu toutes les rumeurs qui circulaient sur eux et qu'il n'affirmait ni n’infirmait au passage.


Gardant un peu son regard derrière lui il eut pitié pour le corse au vu de la personne se trouvant près de lui. Cette femme il s'en méfiait plus que tout et restait toujours sur ses gardes au cas où elle s'en prendrait à lui ou à Katte.

Afin d'aider il murmura au duo et plus particulièrement à la rousse comme un rappel à l'ordre.

" Le cour va commencer "


Tentant de garder un sourire poli alors que son regard trahissait son envie de dire à Maeve de retourner à sa place et de laisser les autres tranquilles pour une fois.
avatar
Messages : 96
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 305
Localisation : Sans-Souci, Potsdam, Royaume de Prusse

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le doux songe d'une ironie Mar 21 Nov - 16:35
Maeve
Le doux songe d'une ironie

" Quoi ? "

Tout aussi gentil et grognon que Junot il fallait croire, ce qui n'allait certainement pas lui faciliter la tâche mais elle comptait bien relever le défi. Son plan et surtout son approche devaient rapidement être revus à cause de cela.

Esquissant un sourire charmeur elle reprit en essayant de rien laisser paraître sur ses véritables intentions.

" Voilà comme je sais que tu es un élève très studieux et appliqué, je pensais que tu pourrais m'expliquer un détail par rapport au dernier cour ~"

On commence déjà parles flatteries afin qu'il baisse ne serait ce qu'un peu sa garde. Et ensuite, on passe doucement mais sûrement à l'attaque. Soit dans le cas présent en se rapprochant encore un peu plus jusqu'à être penchée au dessus du français.

Tout ses efforts furent réduit à néant à l'entente d'une voix dont elle se serait bien passé pour le moment.

" Le cour va commencer "


Levant les yeux vers l'origine de la voix, elle dévisagea son troubleur de fête de propriétaire sans la moindre retenue. Oh ce qu'elle n'allait pas oublier de se venger du prussien bien plus tard et il risquait de bien le sentir passer. Mais avant elle devait en finir avec le brun. Ce qu'elle fit en posant ses lèvres avec ardeur sur les siennes avant de retourner à sa place en observant les diverses réactions.
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 02/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le doux songe d'une ironie Mar 21 Nov - 17:40
Junot d'Abrantès
Le doux songe d'une ironie
  • Jean-Andoche Junot
  • Ft. Everyone




Les dents serrées, le blond regarda cette diablesse s'approcher de lui. Comment osait-elle lui adresser la parole?!
Et il lui répondit en plus. Ces yeux bleus se posaient sur elle, alors qu'il n'y avait que lui qu'ils devaient regarder!

"Voilà, comme je sais que tu es un élève très studieux et appliqué, je pensais que tu pourrais m'expliquer un détail par rapport au dernier cours~"

Il se sentait bouillir au plus profond de lui, il était à deux doigts d'exploser. Du calme, elle lui parlait juste... dans une ou deux minutes, elle sera retournée à sa place.

Mais ce baiser changea toutes ses pensées.

Il ouvrit grand les yeux, sentant son cœur battre la chamade avant de se briser.

Son sang ne fit qu'un tour, et, attrapant une paire de ciseaux, il lui sauta dessus et la cloua à terre.

"Toi... JE VAIS TE TUER!!"




avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 246
Localisation : France, Montbard, Côte-d'Or

Feuille de personnage
Double Compte:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le doux songe d'une ironie
Contenu sponsorisé
Le doux songe d'une ironie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ENTRE L'IRONIE ET LA FLATTERIE
» Cheveux doux et brillants
» Songe d'une Nudité...
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
History's secrets :: Univers Alternatifs :: Gakuen-
Sauter vers: